Go to content

AgrégationChimie

MG n°6 : Titrages

Introduction

On a couramment besoin de mesure la quantité présente dans une solution, application à l'eau qui est soumise à des critères très difficiles, permet de déterminer la qualité et les propriétés de la solution : passage en solution, précipitation etc..

Plan

  1. Titrage d'un mélange d'acides de Bronsted. Mélange HCl/CH3COOH.
    1. Calorimétrie
      Dosage calorimétrique de H2PO4
      Chute de burette,Calorimétrie
      Fosset p 82, Souil TP p 76
    2. pH-métrie et colorimétrie
      Dosage d'un mélange d'acides
      Colorimétrie,pH-métrie,Conductimétrie
      Florilège / Daumarie p 181/189
    3. Conductimétrie
      Dosage d'un mélange d'acides
      Colorimétrie,pH-métrie,Conductimétrie
      Florilège / Daumarie p 181/189
  2. Titrage de mélange acides et bases de Bronsted
    1. Suivi potentiométrique de I-/Cl-
      Solubilité comparée des halogénures d'argent
      Potentiométrie
      Brénon-Audat p 264, JFLM1 p 85
    2. Titrage par complexation
      Détermination de la dureté d'une eau
      Chute de burette
      Ecoloχ p 305, JFLM1 p 44, χ tout p 36, Skoog p 280

Conclusion

De nombreuses méthodes complémentaires qui sont plus ou moins adaptées en fonction du type d'acide et de base et des pKa.


Dosage calorimétrique de H2PO4
Fosset p 82, Souil TP p 76

Commentaires : Il faut déterminer la masse équivalente en eau du calorimètre.
On mesure ΔH et ici ΔrH=ΔrH0 car
le ΔH de mélange est nul, mais pas le ΔS.
On a ΔH=εΔrH
on a pK, on a ΔH, on peut remonter à ΔS.
Agiter pour calorimètre.
Questions : Il faut une agitation ?
Ici, on néglige l'enthalpie de dilution ?
Quel principe est utilisé par le calorimètre ? Premier principe.
Constitution d'un vase Dewar ? Verre+vide+argent pour éviter le rayonnement
Transition : Modop à adapter à ce mélange. Méthode la moins précise pour un titrage.

Dosage d'un mélange d'acides
Florilège / Daumarie p 181/189

Questions : Influence de l'eau sur la courbe ?
Indicateur coloré, influence le pH ?
Comment on choisi l'indicateur coloré ?
Autres méthodes de dosage ? Conductimétrie, calorimétrie.
Pourquoi le changement de couleur est pas instantané ? Rôle de la cinétique ?
Transition : Grâce aux suivis pH-métrique et colorimétrique nous avons accès à un bon volume équivalent et une valeur de pKa proche de la littérature mais cependant la mesure du volume équivalent peut être plus facile par une autre méthode. Par conductimétrie: mesure volume Véq plus facile que précédemment mais as accès au pKa.

Solubilité comparée des halogénures d'argent
Brénon-Audat p 264, JFLM1 p 85

Commentaires : Bien mettre une allonge Ag/AgCl.
Questions : Peut-on prévoir l'ordre de précipitation ?
Transition : Mettre une allonge à l'électrode ECS.

Détermination de la dureté d'une eau
Ecoloχ p 305, JFLM1 p 44, χ tout p 36, Skoog p 280

Commentaires : Attention à tamponner fortement le milieu !! (tampon ammoniacal et pas CaCO3!!)
Dosage bien expliqué dans le Skoog.
Interêt pour calcaire, utilisation des surfactants.
Mettre un tube témoin.
Questions : Intérêt de la mesure ? Pression osmotique lorsque l'on boit, formation de calcaire.
Combien de sites de coordination sur le NET ? 3 : groupement hydroxyde déprotonés.
Comment on estime le pH ?
Quels sont les pKa du NET ?
Nitro et sulfonate accepteurs.
Quel est l'intérêt du milieu basique ? Constante de dissociation ?
Formule de l'EDTA ? Combien de sites de coordination ?
Pourquoi pH controlé ? formes acido-basiques de l'EDTA et du NET.
Définition du degré hydrotimétrique français.
pourquoi on revire au rose ? Problème cinétque.
Go to top
Go up